Lien entre la loi des m2 vs qualité spatiale

Lien entre la loi des m2 vs qualité spatiale … par exemple la manière dont ça remet en question tous les principes « à la mode » de tout mettre en partage et de réduire drastiquement la qualité des logements, encore plus si on les envisage de manière confiné… ca pose la question de la rhétorique, même quand on pense bien faire ?

Il faut bien se rendre compte que la planète est une « entité confinée » ! A moins qu’on imagine qu’on va bientôt coloniser la planète Mars, l’une des illusions folles des transhumanistes. Il faudra donc se rendre à l’évidence que d’autres modalités de co-existence devraient s’inventer, y compris celle du partage de nos… m2. Il me semble que toute expérimentation de partage des espaces de vie (publics, semi-privés et privés) va dans le bon sens. Les travers du confinement actuel montrent qu’on est loin, bien loin, du compte. Mais c’est un leurre -et une erreur culturelle- que de s’asseoir sur nos acquis, pour autant que le partage n’atteint notre dignité. Mais quels seraient alors les droits qui définissent le noyau dur de celle-ci?